Vente d'un appartement à La Chapelle-Palluau : comment compter le nombre de pièces d'un logement à vendre ?

Partager sur :
Vente d'un appartement à La Chapelle-Palluau : comment compter le nombre de pièces d'un logement à vendre ?

Lors de la vente d’un appartement à La Chapelle-Palluau, il est courant de citer dans l’annonce, le nombre de pièces que le logement abrite. Pour indiquer le bon chiffre, voici comment il faut compter. 

Ne considérer que les pièces habitables

Effectivement, seules les pièces habitables doivent être comptées et elles sont les seules à être incluses dans les fameux « 2-pièces, 3-pièces… ». Mais qu’entend-on par « pièce habitable » ? Ce sont celles :

  • Qui affichent une surface au sol d’au moins 9 m² avec une hauteur sous plafond minimale de 2,20 m.
  • Qu’on occupe la plupart du temps. 

On fait référence aux chambres à coucher, au salon, à la salle à manger et, éventuellement, à la cuisine lorsqu’elle a la surface adéquate et que toute la famille peut s’y retrouver ensemble pour cuisiner, discuter, voire manger. Il ne faut pas oublier que ces dernières années, les grandes cuisines sont devenues des pièces à vivre pour la majorité des foyers. 

Exclure les pièces non habitables

Dans un logement, on retrouve effectivement des pièces indispensables en matière de confort et de décence, mais que l’on ne peut qualifier de pièces à vivre. Il s’agit notamment de la salle de bains, des toilettes, du couloir, du hall d’entrée, du garage, de la buanderie, du dressing… 

Ils ne sont pas comptés lors du comptage du nombre de pièces d’un logement à vendre parce que ce ne sont pas des pièces à vivre. 

Penser aux pièces secondaires

Un appartement peut également abriter des pièces dites secondaires. Elles se situent entre les pièces à exclure et les pièces principales. Il s’agit du bureau, de la bibliothèque, de la salle de sport, de la salle de jeux... 

Elles ne sont pas prises en compte non plus lors du comptage, car elles remplissent une fonction spécifique qui fait qu’elles ne sont occupées qu’occasionnellement. Elles doivent cependant être citées dans l’annonce de mise en vente, car elles augmentent la valeur du bien.